Outils de partage

IRM multiparamétrique et réadaptation

Les lésions de la moelle épinière peuvent induire des déficits moteurs importants, voire la paralysie d’une ou de plusieurs parties du corps. Des recherches récentes proposent cependant de nouveaux protocoles de physiothérapie qui permettraient d’améliorer significativement les fonctions locomotrices qui ont été altérées. Toutefois, ces méthodes avant-gardistes se heurtent à une grande difficulté : l’impossibilité de connaître avec précision l’étendue de la lésion.

Sans cette information, il demeure très ardu pour les cliniciens non seulement de valider les protocoles en question, mais aussi de cibler les patients susceptibles d’en tirer profit. Julien Cohen-Adad s’est donc engagé, pour les quatre prochaines années, à développer de nouvelles technologies en imagerie par résonance magnétique (IRM) de la moelle épinière. Son but? Obtenir des images encore plus précises pouvant permettre de détecter, au site de la lésion, des anomalies non décelées par l’IRM clinique classique.

Pour ce faire, le chercheur s’est assuré du concours de l’Unité de neuro-imagerie fonctionnelle du Centre de recherche de l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal (CRIUGM). De même, il collabore activement avec les cliniciens de l’Institut de réadaptation Gingras-Lindsay-de-Montréal (IRGLM), une association qui facilitera le passage du laboratoire aux patients.

 

Chercheur principal : Julien Cohen-Adad, chercheur-boursier junior 1 (2013-2014), École Polytechnique de Montréal

Titre originalIRM multiparamétrique et réadaptation