Outils de partage

Le projet ESH-Transition

Depuis les dernières décennies, les collèges du Québec ont vu croître leur population d’étudiants en situation de handicap (ESH) de façon exponentielle.

L’offre d’accommodements et de soutien par les services adaptés et l’instauration progressive de pratiques pédagogiques en classe dites inclusives ont constitué des moyens privilégiés par les collèges pour soutenir ces étudiants et leur assurer un contexte propice à la réussite et persévérance scolaire.

À ce jour, on ne connait pas encore très bien les effets de ces services adaptés sur la trajectoire d’adaptation et de réussite des ESH, les liens que ces services entretiennent avec les pratiques pédagogiques inclusives en classe et encore moins les mécanismes qui pourraient expliquer leur efficience.

Le projet ESH-Transition a été pensé pour répondre à ces questions. À partir d’un devis mixte, incluant un suivi longitudinal d’étudiants avec et sans handicap pendant deux années et des entrevues et groupes de discussion avec des ESH et des conseillers aux services adaptés, nous avons montré que les filles ESH accompagnées par les services adaptés avaient amélioré leur ajustement social et leur persévérance scolaire au collège.

Par ailleurs, les services adaptés n’auraient pas eu d’incidence sur l’adaptation, la réussite et la persévérance des garçons ESH et des ESH aux prises avec un trouble de la santé mentale même qu’ils seraient associés à une augmentation des abandons chez les garçons. Un examen des mécanismes en jeu suggère que les services adaptés sont modulés par des facteurs propres à l’ESH et par des facteurs de contexte et d’enseignement externes aux services. Sans un travail de valorisation de l’ESH, sans promotion et enseignement de la conception sociale du handicap, sans interventions ou formations auprès des pairs et des enseignants, sans pratiques pédagogiques inclusives et sans instauration d’une culture institutionnelle qui priorise l’inclusion, l’équité, la diversité et l’acceptation sociale, nos résultats suggèrent que la portée des services adaptés dans les collèges demeurera très limitée.


Chercheur principal

Simon Larose, Université Laval

Pour en savoir +