Outils de partage

Non, la roue n’a pas été inventée avant le mur

Le Détecteur de rumeurs est produit par l’Agence Science-Presse, en partenariat avec
les Fonds de recherche du Québec et le Bureau de coopération interuniversitaire

Au cours d’une activité publique tenue près de la frontière mexicaine le 10 janvier dernier, le président Donald Trump a fait une déclaration qui, une fois n’est pas coutume, a été critiquée par les… archéologues. Ce qui a attiré l’attention du Détecteur de rumeurs.

Répondant à ceux qui rejettent son projet de mur comme étant une solution dépassée pour protéger une frontière, Trump a déclaré :

Ils disent qu’un mur est médiéval — eh bien, une roue aussi. Une roue est plus ancienne qu’un mur.

Il s’avère que c’est faux d’au moins 4000 ans. C’est en effet l’invention du mur tel qu’on l’entend ici — un mur servant à protéger une population contre les « autres » — qui précède la roue par plus de 4 millénaires. Le plus ancien mur identifié comme tel par les archéologues est le mur de Jéricho, une ville qui se trouve aujourd’hui en Cisjordanie, construit il y a de 10 000 à 11 000 ans. Celui du temple d’Urfa (ou Şanlıurfa ), dans le sud de la Turquie, date à peu près de la même époque.

En revanche, la plus ancienne représentation d’une roue connue des archéologues et des historiens remonte à environ 5500 ans, dans la ville d’Ur, en Mésopotamie (aujourd’hui le sud de l’Irak).

Par ailleurs, le mot « médiéval » est lui aussi une erreur : il réfère au Moyen âge, c’est-à-dire la période allant en gros de l’an 500 à l’an 1500. Avec ses 10 000 ans d’âge, le mur de Jéricho nous renvoie plutôt dans la préhistoire, quelques milliers d’années avant l’invention de l’écriture.

 

bandeauDetecteur_siteFinal