Outils de partage

Alexis Nihon : un laboratoire vivant de réadaptation

Les centres commerciaux sont parmi les rares espaces publics où tous les pans de la société se côtoient. Enfin, presque. Les personnes vivant avec un handicap, comme les victimes d’un accident vasculaire cérébral (AVC), peinent à fréquenter ces lieux souvent inadaptés à leur réalité. L’annonce de la revitalisation du centre commercial montréalais Alexis Nihon en 2011 a fourni à Eva Kehayia, professeure à l’École de physiothérapie et d’ergothérapie de l’Université McGill, et Bonnie Swaine, directrice de l’École de réadaptation de l’Université de Montréal, à l’époque, codirectrices scientifiques du Centre de recherche interdisciplinaire en réadaptation du Montréal métropolitain (CRIR), un prétexte en or pour rendre ces environnements réellement inclusifs. Avec leurs collègues du CRIR, elles ont piloté un vaste chantier scientifique qui a ultimement orienté les choix de rénovations du centre commercial en ce sens.

L’initiative RehabMALL s’appuie sur une approche de recherche-action participative ainsi qu’une méthodologie de type laboratoire vivant, ou « Living Lab ». Pour la mener à bien, le propriétaire du centre commercial, soit FPI Cominar, et des personnes ayant une déficience physique et leur entourage, de même que des propriétaires de commerces, des membres du personnel et des personnes issues de la clientèle d’Alexis Nihon, ont entre autres été consultés. L’équipe du CRIR a ainsi identifié les obstacles environnementaux, physiques et sociaux ainsi que les éléments favorisant, dans cet environnement, la participation des individus vivant avec des déficiences physiques. Grâce à ce diagnostic, elle a développé, puis évalué, d’abord en laboratoire et après in vivo, les retombées de technologies et d’interventions qui facilitent le fonctionnement cognitif et social, la participation et l’inclusion de cette clientèle.

Au final, plus de 60 projets ont guidé la transformation du centre commercial Alexis Nihon. Par exemple, on y trouve désormais de l’éclairage et des revêtements de murs et plafonds qui diminuent l’éblouissement et le bruit, ainsi qu’une nouvelle signalisation adaptée pour faciliter le repérage dans l’établissement. En outre, le personnel d’Alexis Nihon est sensibilisé à la réalité des personnes ayant une limitation fonctionnelle au moyen de formations spécifiques. L’équipe de recherche a noté une augmentation de 6 à 23 % de la fréquentation de cette clientèle dans la foulée de l’initiative RehabMALL, sans parler de prix à l’échelle nationale et internationale reconnaissant l’effort de Cominar pour rendre l’environnement plus inclusif. L’impact de RehabMaLL est tel que le Musée des beaux-arts de Montréal et le Centre Segal des arts de la scène se sont inspirés de cette démarche pour accroître leur accessibilité, et ce, en partenariat avec le CRIR.