3.5

Production scientifique

Collaborations internationales : forte présence des États-Unis

Compte tenu de leur proximité géographique et de la place qu’ils occupent comme premier producteur mondial d’articles scientifiques, on ne s’étonnera pas de retrouver les États-Unis comme le plus important pays collaborateur du Québec (Figure 3‑5). Entre 2000 et 2019, 19 % des publications québécoises étaient cosignées avec des chercheuses et chercheurs américains et, entre 2010 et 2019, cette proportion monte à 23 %. Compte tenu de ses liens historiques et linguistiques avec le Québec, la France arrive bonne deuxième en collaborant à 11 % des publications québécoises entre 2010 et 2019, suivie par le Royaume-Uni (8 %), l’Allemagne (7 %) et la Chine (6 %) qui a ravie au cours des dernières années à l’Italie (5 %) le quatrième rang parmi les pays collaborateurs du Québec. Entre les deux périodes quinquennales, on notera par ailleurs que la collaboration s’intensifie avec presque tous les pays collaborateurs.

Figure 3-5 | Collaboration internationale du Québec selon le pays collaborateur, 2000-2009 et 2010-2019

Source : Observatoire des sciences et des technologies (Clarivate Analytics – Web of Science). Dernière mise-à-jour: janvier 2021.