fbpx

Outils de partage

Analyse des cyanotoxines

Les objectifs de ce projet étaient de (1) développer un protocole d’analyse multi-toxines par LC-MS/MS; (2) adapter et optimiser un protocole d’analyse multi-toxines par SPE automatisé couplé à la LC-MS/MS sous haute pression; (3) analyses ultrarapides de cyanotoxines en utilisant un spectromètre de masse couplé à une source d’ionisation par désorption thermique induite par diode laser combiné à une ionisation chimique à pression atmosphérique; (4) extraction des toxines intracellulaires.

La réalisation du projet a permis de développer des approches analytiques ultrarapides pour doser les cyanotoxines. D’une part en accélérant le traitement des échantillons pour automatiser la préparation d’échantillons (grâce à une automatisation de l’étape de préconcentration ) et d’autre part en validant une approche ultrarapide qui permet l’analyse de l’anatoxine-a (une sorte de cyanotoxine) en environ 15 secondes au lieu d’une quinzaine de minutes. La même approche est présentement utilisée pour tenter de répéter l’exploit avec les microcystines, la catégorie de cyanotoxines la plus fréquemment observée en eaux douces au Québec. La méthode analytique pour automatiser la pré-concentration a été validée et utilisée pour une publication scientifique, certains travaux de validation restent à faire pour valider les méthodes ultrarapides pour l’analyse d’anatoxine a et des microcystines. Ces approches vont permettre, d’une part des économies significatives pour le traitement des échantillons et leurs analyses pour la pré-concentration en ligne, pour les analyses ultrarapides, la validation de ces analyses vont permettre des réductions du tempos requis pour obtenir des résultats d’environ un ordre de grandeur.

 

Chercheur principal : Sébastien Sauvé, Université de Montréal

Titre original : Développement de méthodes rapides pour l’analyse des cyanotoxines

Pour en savoir +