Outils de partage

Mettre ses piles au frigo ? Mauvaise idée

Les articles du Détecteur de rumeurs sont rédigés par des journalistes
scientifiques de l’Agence Science-Presse. Les Fonds de recherche du Québec et
le Bureau de coopération interuniversitaire sont partenaires du Détecteur de rumeurs.

Auteur : Agence Science Presse – Catherine Crépeau

Depuis longtemps, des gens mettent leurs piles au frigo dans le but de prolonger leur espérance de vie. Mythe ou réalité, s’est demandé le Détecteur de rumeurs.

Qu’est-ce qu’une pile

Une pile est, avant toute chose, une réaction chimique qui produit de l’électricité. Cela se fait grâce à un échange d’électrons entre une électrode positive et une électrode négative en passant par un fil de métal. Les ions issus de ce transfert d’électrons traversent ce qu’on appelle un électrolyte, liquide ou sous forme de gel. Et la réaction se poursuit jusqu’à ce que l’électrolyte soit entièrement épuisé.

Or, cette réaction chimique peut — comme toute réaction chimique — être affectée par la température.

Pas trop froid

Le fabricant de piles américain Energizer a effectué plusieurs recherches sur les effets de la température sur la performance des piles. Ses données montrent que les batteries sont moins efficaces lorsqu’elles sont utilisées à des températures correspondant à celles d’un frigo ou d’un congélateur.

Autrement dit, et les grands fabricants de piles s’entendent tous sur ce point, les performances maximales de la batterie ne sont pas atteintes à basse température. Pour obtenir des performances maximales, les fabricants recommandent de conserver les piles dans un endroit frais et sec à température ambiante normale.

Par conséquent, le stockage dans un réfrigérateur ou un congélateur n’est ni requis ni recommandé pour les batteries produites aujourd’hui. L’entreposage à froid peut en effet avoir des effets délétères sur leur durée de vie. De la même façon, l’environnement humide provoquera de la condensation sur les batteries, ce qui en-traînera de la rouille ou d’autres dommages.

Energizer suggère plus précisément d’entreposer les piles à des températures ambiantes normales (20 à 25 °C) avec des niveaux d’humidité modérés (35 à 65 % HR). Panasonic recommande pour sa part de conserver les batteries dans un environnement sec, à une température de 15 °C. À ces températures ambiantes, des piles alcalines cylindriques standard peuvent se conserver entre 5 et 10 ans et des piles lithium cylindriques, entre 10 et 15 ans.

Pour prolonger la vie des piles, Duracell recommande aussi de retirer les piles des appareils qui ne sont pas utilisés et de les ranger dans un endroit sec, à température ambiante, en évitant que les bornes ne se touchent.

Ni trop chaud

Ce sont des températures approximatives. Panasonic précise qu’une température « un peu plus chaude » que 15 degrés n’endommagera pas les batteries. En revanche, une grande chaleur peut être tout aussi néfaste que le froid. Une température excédant les 30 °C aura tendance à accélérer le processus d’autodécharge. C’est la raison pour laquelle les fabricants, comme Duracell, recommandent d’entreposer les piles à l’abri des rayons directs du soleil et d’éviter de placer des appareils alimentés par des piles dans les endroits très chauds. Cela devrait préserver la durée de vie de la batterie.

Les températures extrêmes, chaudes ou froides, peuvent réduire les performances ou provoquer une fuite et même une rupture. Il faut rappeler que lorsqu’elle est stockée correctement, le taux de décharge d’une pile alcaline à usage unique est négligeable: environ 3 % par an. Les batteries au lithium à usage unique perdent encore moins. Par contre, plus on utilise une batterie, moins elle devient efficace. C’est pourquoi la batterie du téléphone ne fonctionne pas aussi bien après un an ou deux.

Verdict

Il faut éviter les températures extrêmes, chaudes ou froides. Le frigo n’est donc pas un endroit approprié pour entreposer les piles. Le froid ne prolonge pas leur durée de vie et la condensation, lorsqu’on les sort, peut les endommager.