Centre interuniversitaire de recherche sur la première modernité XVIe-XVIIIe siècles

Adresse


Misson

Mieux connaître notre passé pour mieux comprendre notre présent, en proposant une archéologie de notre modernité à partir d’une étude de ce qui en représente les savoirs fondateurs et les pratiques culturelles constitutives, pour inventer un avenir affranchi du présentisme : telle est la mission du Centre interuniversitaire de recherche sur la première modernité XVIe-XVIIIe siècle (CIREM 16-18). Au cours de la période qui va de la Renaissance aux Révolutions américaine et française, notre monde fait l’expérience de ce que les historiens appellent la “première modernité”. Plusieurs événements majeurs en sont alors l’expression : la découverte des Amériques et l’entrée de l’humanité dans un espace-monde; la formation des États modernes et l’avènement de la science expérimentale; l’affirmation du droit à la jouissance privée et la formation d’une conscience inédite de soi et des autres; la lutte contre les anciennes servitudes et l’essor d’un âge de la critique, favorisé par l’imprimerie et illustré par la création d’un espace public et de républiques démocratiques; l’idéal d’un savoir encyclopédique totalisant sans frontière disciplinaire étanche.