Outils de partage

 

Anglais Russe Ukrainien

Le Réseau international en conseil scientifique aux gouvernements (INGSA) applaudit et soutient pleinement les efforts déployés par les scientifiques ukrainiens et russes pour condamner l’invasion et souligner l’universalité de la science en tant que bien public mondial. Maintenir les réseaux internationaux et les projets de recherche clés, malgré la nécessité de faire une pause et de faire le point dans certains cas, devrait rester notre premier objectif.

Les membres de la communauté scientifique internationale ont appris au cours des dernières décennies à quel point ils sont plus forts ensemble. Aujourd’hui plus que jamais, nous devons préserver nos acquis de science, de technologie et d’innovation ouvertes, comme un des éléments constitutifs de la démocratie et du progrès humain, alors que nous nous attaquons collectivement et de toute urgence aux défis de santé publique, aux changements climatiques et à la perte de biodiversité.

Tout en condamnant catégoriquement l’invasion de l’Ukraine par la Russie et les impacts horribles qu’elle a sur la vie de nombreux scientifiques et professionnels pacifiques ainsi que leurs familles, l’INGSA appelle les membres de la communauté scientifique et politique des deux pays à s’abstenir de briser des collaborations importantes, qu’elles soient bilatérales ou multilatérales.

En outre, nous appelons les organismes internationaux et les organismes subventionnaires à intervenir pour soutenir de toute urgence les chercheurs, les chercheuses en exercice, les universitaires, les membres de la communauté étudiante et de tout l’écosystème scientifique de l’Ukraine.

En particulier, les scientifiques réfugiés qui fuient actuellement vers l’UE et au-delà doivent retrouver un bien-être personnel et professionnel qui leur permette de poursuivre leur travail et de préserver leurs réseaux nationaux et internationaux.

À cette fin, l’INGSA compte parmi ses priorités l’ajout d’une antenne européenne a la série d’antennes déjà existantes, qui pourra inclure tous les pays du continent. L’objectif est d’agir comme un pont dans le développement des compétences et le renforcement des capacités vers de meilleures pratiques en conseil scientifique et une diplomatie scientifique pour tous. Les membres ukrainiens et russes y seront chaleureusement accueillis.

En tant qu’organisation non gouvernementale, l’INGSA adopte la philosophie de créer et de partager les meilleures pratiques pour s’élever au-dessus des différences culturelles ou institutionnelles qui pourraient autrement nous diviser, afin d’obtenir un consensus sur les moyens de promouvoir la science ouverte et collaborative.

Guidée par ce mandat donné par des participants de plus de 130 pays à notre conférence de Montréal en septembre 2021, l’INGSA engagera désormais de manière proactive ses membres à discuter davantage des actions concrètes pour soutenir les chercheurs ukrainiens et russes partageant les mêmes idées, ainsi que les organisations pacifiques et scientifiques sur le terrain.

Contactez-nous, nous comptons sur votre soutien!

Prof. Rémi Quirion
Président de l’INGSA