3.10

Production scientifique

Brevets d’invention : la part du Québec en diminution

La Figure 3‑10 présente les données sur les brevets délivrés à des inventrices et inventeurs québécois entre 2000 et 2019. Elle montre que le nombre de brevets octroyés s’est maintenu autour de 780 par année entre 2000 et 2009, pour rapidement augmenter à plus de 1 000 en 2010 et à près de 1 800 en 2019. Il faut souligner cependant que cette augmentation soudaine du nombre de brevets délivrés ne correspond pas exclusivement à une intensification de l’activité inventive, mais aussi à l’adoption par l’USPTO de mesures visant à rattraper le retard des années passées dans le traitement des demandes. Cela dit, la croissance observée tout au long de la décennie 2010-2020 traduit indéniablement une certaine intensification de l’activité inventive au Québec. Le rythme de croissance du Québec peine toutefois à suivre celui de l’ensemble du Canada. Alors que les inventrices et inventeurs du Québec produisaient 21 % des brevets du Canada, cette part a reculé jusqu’à 17 % en 2015. À partir de 2016 cependant, la part du Québec reprend une courbe ascendante pour atteindre 20 % en 2020.

La production québécoise augmente dans toute les classes de produit technologique, mais sa croissance est particulièrement remarquable dans les domaines de la physique et de l’électricité.

Figure 3-10 | Brevet d’invention au Québec, part dans le Canada et répartition par domaine technologique, 2000 à 2020

Source : Observatoire des sciences et des technologies (United States Patent and Trademark Office). Mise-à-jour: mars 2021.