3.8

Production scientifique

Publications : un impact scientifique plus élevé que la moyenne mondiale

La Figure 3‑8 combine trois indicateurs pour chacune des disciplines de publication au Québec : l’indice de spécialisation (IS) sur l’axe horizontal, la moyenne des citations relatives (MCR) sur l’axe vertical et le nombre de publications qui est proportionnel à la taille de chacune des pastilles. Ainsi, les disciplines qui correspondent aux champs de spécialisation du Québec apparaissent dans la partie droite de la figure et celles dont l’impact scientifique est plus élevé que la moyenne mondiale apparaissent dans la partie supérieure.

Le Québec est donc spécialisé en psychologie (IS = 1,70), dans l’étude des aspects sociaux de la santé (1,54), en médecine clinique (1,24), en science de la terre et de l’espace (1,15) et en recherche biomédicale (1,14). Son impact scientifique est égal ou supérieur à la moyenne mondiale dans toutes les disciplines, et il est particulièrement remarquable en médecine clinique (1,83), en physique (1,56), en recherche biomédicale (1,40), en sciences de la terre et de l’espace (1,40) et en biologie (1,35).

L’onglet 2000-2004 permet de situer la production scientifique du Québec à cette période.

Figure 3.8 | Indice de spécialisation et citations relatives du Québec selon la discipline

Source : Observatoire des sciences et des technologies (Clarivate Analytics – Web of Science). Dernière mise-à-jour: janvier 2021.