Outils de partage

Un été et un automne riches en occasions de rayonnement scientifique pour le Québec

Déjà octobre. En fait, il s’est écoulé près de cinq mois depuis mon dernier message! Des mois remplis de défis sur plusieurs fronts. Bien sûr, et d’abord, les budgets des trois Fonds de recherche du Québec (FRQ) nous préoccupent. Mais même si le contexte des finances publiques est très difficile, j’espère qu’en travaillant tous ensemble et avec l’appui du ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de la Science, Yves Bolduc, nous réussirons non seulement à préserver les acquis, mais aussi à bonifier les budgets pérennisés des Fonds pour l’année 2015-2016. Votre soutien à cet égard est essentiel. Vous êtes tous en mesure de démontrer l’impact des investissements en recherche, que ce soit en termes de découvertes, de retombées ou d’avancement des connaissances dans notre société, voire dans votre communauté. Parlez des retombées de vos travaux aux élus et au grand public, c’est trop souvent un secret bien gardé!

Ensuite, la nouvelle structure ministérielle qui sépare la mission Recherche de la mission Innovation du gouvernement a été l’objet de préoccupations dans la communauté. La situation se régularise cependant, grâce à la compétence des équipes concernées aussi bien au ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de la Science qu’au ministère de l’Économie, de l’Innovation et des Exportations. Il y a encore du travail à faire et des précisions à apporter quant à l’étendue du mandat de chacun de ces ministères. Je demeure confiant. Nous avons tous à cœur la compétitivité du Québec en recherche et innovation — et votre appui est une condition sine qua non pour relever ce défi.

Le Québec à l’international

En juin dernier, j’ai eu le plaisir d’accompagner le ministre Yves Bolduc et le ministre de l’Économie, de l’Innovation et des Exportations, Jacques Daoust, à la Conférence internationale annuelle BIO à San Diego. Encore une fois, la délégation québécoise était impressionnante, regroupant plusieurs chefs d’entreprise du secteur biopharmaceutique ainsi que des leaders des milieux universitaire et hospitalier. Près de 2 500 hauts dirigeants de tous les États américains et de 70 pays étaient présents à la Conférence. Les multiples rencontres tenues à San Diego ont permis de raffermir les liens entre les équipes du Québec et les partenaires internationaux. Cet événement nous a aussi donné l’occasion d’échanger des idées avec nos deux ministres responsables de la recherche et de l’innovation, et de mieux les connaître. Des retombées concrètes de notre semaine à la Conférence BIO devraient être annoncées sous peu, notamment dans le domaine des essais cliniques précoces.

À la fin août, j’étais invité à présenter le modèle québécois de scientifique en chef lors d’une rencontre internationale organisée par Sir Peter Gluckman, qui remplit cette fonction en Nouvelle-Zélande; cette rencontre faisait suite à une réunion préparatoire que j’avais organisée en juin 2014 dans le cadre de la Conférence de Montréal. Mes discussions avec des collègues de partout dans le monde ont permis de créer de nouveaux liens qui devraient résulter en la création de programmes ciblant l’amélioration des relations entre les élus, les fonctionnaires et les chercheurs; le modèle britannique, particulièrement intéressant à cet égard, prévoit des stages en milieu de pratique tant pour les chercheurs que pour les élus et les fonctionnaires. Un réseau international des scientifiques en chef et de leurs équivalents est aussi en développement. L’objectif est de partager les meilleures pratiques en matière de gouvernance, de rôle de conseiller du gouvernement et autres.

Du côté des FRQ

La rentrée a été marquée par les célébrations du 50e anniversaire du Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQS), la tenue des Journées de la relève en collaboration avec l’Acfas, l’organisation des séances des conseils d’administration de l’automne des trois Fonds de recherche, la finalisation de leurs plans stratégiques et le lancement de notre Politique sur la conduite responsable en recherche. Les célébrations entourant les 50 ans du FRQS ont été particulièrement réussies aussi bien en termes d’échanges scientifiques – symposium sur les neurosciences en partenariat avec l’Inserm, le 15 septembre, et colloque La recherche intersectorielle pour la santé de demain, de l’infiniment petit à l’infiniment grand, le 17 septembre – que d’activités sociales en présence de tous les anciens présidents du FRQS, dont son fondateur, le Dr Jacques Genest, lors de la Soirée du 50e le 16 septembre. La venue de membres de la haute direction de l’Inserm, le vis-à-vis français du FRQS qui fête aussi ses 50 ans, et de représentants de la Bavière à cette soirée a été particulièrement appréciée. Le FRQS et le Fonds de recherche du Québec – Nature et technologies avaient d’ailleurs paraphé une entente de collaboration avec la Bavière au terme d’un atelier de travail un peu plus tôt dans la journée.

Le lancement de la Politique sur la conduite responsable en recherche a été un moment fort des dernières semaines. Son entrée en vigueur est prévue pour septembre 2015. D’ici là, la directrice du Service des affaires éthiques et juridiques des FRQ, Me Mylène Deschênes, participera à plusieurs rencontres et ateliers de travail pour faire connaître et expliquer la nouvelle politique. Si vous avez des questions ou commentaires sur la Politique et son déploiement, veuillez communiquer avec Me Deschênes.

Le prochain grand dossier que traitera l’équipe des affaires éthiques et juridiques est celui du libre accès.

À venir au cours des prochains mois

D’autres dossiers « chauds » nous occuperont dans les mois à venir. Le Secrétariat de Future Earth, un nouvel organisme mondial ciblant la recherche sur le développement durable et les changements climatiques, sera mis en place dans cinq villes dans le monde, soit à Paris, Tokyo, Stockholm, Boulder (au Colorado) et Montréal. Les universités montréalaises, Montréal International et les FRQ ont joué un rôle très important dans la création de ce secrétariat, qui aidera nos chercheurs à être plus présents et compétitifs sur la scène internationale dans ce domaine prioritaire pour le Québec.

Les FRQ collaborent activement aussi au développement de la Stratégie maritime, en collaboration avec divers ministères, le Conseil exécutif et les universités québécoises. Une journée de réflexion sur les priorités de recherche en lien avec cette stratégie se tiendra, en partenariat entre les FRQ et l’Université du Québec à Rimouski, le 7 novembre prochain.

Par ailleurs, je participerai à la mission du premier ministre du Québec en Chine à la fin du mois d’octobre. Ce sera l’occasion de renouer les liens avec des représentants d’organismes de recherche chinois et de finaliser diverses ententes de partenariat pour les FRQ. Des annonces plus précises devraient suivre en fin de mission.

Le 4e Sommet de Montréal sur l’innovation se tiendra le 6 novembre sous le thème de la santé et des industries créatives. J’y prononcerai une allocution dans le cadre d’un dîner-conférence organisé par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. Par la suite, les responsables de l’initiative Je vois Montréal tiendront une grande rencontre le 17 novembre. De nombreux projets de relance de la métropole y seront présentés, dont certains concernent la recherche, la formation à la recherche et la culture scientifique.

Plusieurs autres activités importantes et des plus stimulantes auxquelles les FRQ sont associés auront lieu dans les prochains mois, dont une journée de réflexion stratégique sur l’entrepreneuriat, les PME et la créativité qui sera organisée sous la direction de l’Université de Sherbrooke au début de l’année 2015.

Enfin, avec les équipes de direction des FRQ, je suivrai avec grand intérêt le déroulement des discussions de la commission sur le projet de loi n° 10, qui vise à modifier l’organisation et la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux, notamment par l’abolition des agences régionales, de même que l’évolution du projet de loi n° 15 sur la gestion et le contrôle des effectifs des ministères, des organismes et des réseaux du secteur public ainsi que des sociétés d’État.

N’hésitez pas à communiquer avec moi, vos suggestions et commentaires sont toujours appréciés.

Rémi Quirion, O.C., C.Q., Ph. D., m.s.r.c.


> Consulter les autres messages à la communauté