Outils de partage

À l’agenda cet automne

Déjà la rentrée! J’espère que vous avez tous passé un bel été et que vous êtes en pleine forme pour la nouvelle année académique. De mon côté, l’automne s’annonce particulièrement occupé avec plusieurs dossiers importants au gouvernement et aux Fonds de recherche du Québec (FRQ). Voici quelques nouvelles et mises à jour depuis mon dernier message, en mars dernier.

Nomination à la direction scientifique du FRQSC

En tout premier lieu, je voudrais souligner la nomination de madame Louise Poissant à titre de directrice scientifique du Fonds de recherche du Québec – Société et culture (FRQSC), qui entrera en fonction le 1er octobre 2015 (voir le communiqué). Le conseil d’administration, les membres du personnel et l’équipe de direction ont tous hâte de travailler avec elle au développement futur du FRQSC et des FRQ. Louise Poissant possède une longue expérience en recherche et en gestion, ayant été doyenne de la Faculté des arts de l’Université du Québec à Montréal depuis 2006 et directrice de groupes de recherche. Je tiens à remercier les autres candidats, tous de haut niveau, qui se sont présentés à ce concours.

Je m’en voudrais de ne pas mentionner une fois de plus l’exceptionnelle contribution du tout premier directeur scientifique du FRQSC, monsieur Normand Labrie. Son écoute, sa grande disponibilité et son enthousiasme ont grandement servi non seulement les chercheurs et les étudiants-chercheurs dans les domaines couverts par le FRQSC, mais les trois Fonds de recherche. Je lui souhaite un bon retour en terre ontarienne!

Performance des chercheurs du Québec

Je voudrais féliciter les équipes de l’Université Laval et de l’Université de Sherbrooke qui ont décroché d’importantes subventions dans le cadre du premier concours du programme Apogée du gouvernement fédéral. Tout près de 100 millions de dollars sont accordés à l’Université Laval pour le projet Sentinelle Nord, alors que l’Université de Sherbrooke reçoit plus de 33 millions de dollars pour un projet qui vise le développement de technologies quantiques. Ces deux grands projets auront des retombées non seulement à Québec et à Sherbrooke, mais dans tout le Québec, j’en suis convaincu. Dans ce concours inaugural, le Québec a obtenu deux des cinq projets Apogée, soit 38 % de l’enveloppe de 350 millions de dollars dédiée à ce premier concours d’un programme qui dispose de 1,5 milliard de dollars. Nous en sommes très fiers. Le deuxième concours se déroule actuellement et nous souhaitons la meilleure des chances à tous nos établissements.

Par ailleurs, les chercheurs du Québec ont aussi eu beaucoup de succès lors du dernier concours de la Fondation canadienne pour l’innovation, de même que dans divers autres programmes fédéraux dont ceux des Chaires d’excellence en recherche du Canada, des Instituts de recherche en santé du Canada et Génome Canada. Je leur offre mes plus sincères félicitations.

Du côté gouvernemental

Sur le plan gouvernemental, le ministre de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, monsieur François Blais, et son cabinet, sont bien en selle, et nos interactions sont quasi journalières, sinon hebdomadaires. Une bonne nouvelle : les plans stratégiques des FRQ ont été approuvés par le Conseil des ministres et seront déposés à l’Assemblée nationale vers la fin septembre. Vous pourrez ensuite les consulter dans les sites Web des FRQ et nous transmettre vos commentaires et suggestions quant à nos grandes orientations.

J’ai aussi eu le plaisir de rencontrer la nouvelle sous-ministre de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, madame Sylvie Barcelo. Elle souhaite valoriser davantage le « R » du MEESR!, ce qui est très important pour le développement des programmes et des budgets des FRQ.

Côté financier, l’année 2015-2016 n’est certes pas facile, même si les budgets de base des trois Fonds ont été protégés. En l’absence de nouveaux crédits escomptés dans le cadre de la Politique nationale de la recherche et de l’innovation (PNRI), les engagements antérieurs ont mis beaucoup de pression sur le budget de l’année en cours et ceux à venir, en particulier pour le Fonds de recherche du Québec – Nature et technologies (FRQNT).

Nous continuons aussi à participer activement au développement et à la mise en œuvre du volet recherche des grandes stratégies gouvernementales, que ce soit le Plan Nord, la stratégie maritime ou le plan d’action sur la radicalisation au Québec. Divers programmes, dont ceux liés au réseau québécois sur la recherche maritime et à l’institut franco-québécois dans ce domaine (partenariat important avec l’UQAR), et une action concertée sur la radicalisation (en partenariat avec le ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion) devraient être lancés d’ici quelques mois. Je serai également très impliqué dans divers chantiers ciblant les sciences de la vie, lesquels ont été mentionnés dans le dernier budget du Québec.

Activités des FRQ

Au cours de l’automne, le bureau du scientifique en chef et les FRQ parraineront plusieurs activités, dont des journées de réflexion sur la formation universitaire (atelier de consultation du comité intersectoriel étudiant des FRQ et Journées de la relève organisées par l’Acfas) en septembre; une journée d’échange sur le rayonnement du Québec scientifique dans le cadre de grands congrès internationaux (en partenariat avec le Palais des congrès de Montréal) en novembre; un événement scientifique à l’Assemblée nationale du Québec en novembre; et un forum de discussion en décembre sur la place et le rôle de la science et de la recherche dans notre société. Pour ce qui est de ce dernier sujet, une activité spéciale des trois conseils d’administration, qui aura lieu à Québec le 23 septembre, y sera consacrée et sera suivie par ce forum plus ouvert qui inclura des représentants des médias et du grand public. L’organisation de ces activités découle de plusieurs commentaires reçus et de plusieurs rencontres que j’ai eues avec des personnes de différents milieux (académique, médias, éducation, grand public) à la suite de la diffusion de mon dernier message, en mars dernier. Au terme de ces activités, nous espérons dégager des pistes d’intervention que pourraient privilégier les FRQ dans les années à venir. Vos commentaires et suggestions à cet effet sont les bienvenus.

Je vous souhaite un bon début d’automne!

Rémi Quirion, O.C., C.Q., Ph. D., m.s.r.c.


> Consulter les autres messages à la communauté