Outils de partage

Projets miniers : le risque social sous la loupe

Certains grands projets miniers se butent parfois à une communauté réfractaire. Des enjeux sociaux que les entreprises n’avaient pas prévus risquent alors de ralentir ou de bloquer ces projets. Pour déterminer l’accueil qui sera réservé à un projet minier dans une communauté, le chercheur Michel Jébrak de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et son équipe multidisciplinaire ont développé l’Indice du risque social des projets miniers.

Plusieurs acteurs partagent le risque social que court l’industrie minière.

Cet indice vise à déterminer les chances qu’un projet soit bien perçu et les obstacles sociaux potentiels qui pourraient se dresser au cours de son évolution. Le calcul repose sur les critères qui ont le plus d’impact sur l’acceptabilité sociale d’un projet. Michel Jébrak rappelle que plusieurs acteurs partagent le risque social que court l’industrie minière : « Les compagnies minières risquent de perdre leur investissement, les communautés risquent de perdre leur identité et le gouvernement risque de subventionner des projets qui ne se concrétiseront pas », souligne le chercheur.

Ce sont les premières phases d’exploration qui semblent déterminantes, au moment où la compagnie minière n’en est qu’aux premiers forages et qu’elle commence à s’installer dans la communauté. Après avoir observé 100 projets miniers menés dans cinq provinces et territoires, l’équipe de Michel Jébrak en est maintenant à analyser les meilleures pratiques à adopter à travers le Canada.

Pour évaluer les perceptions du risque, un site web participatif est actuellement en voie d’être mis au point. Les communautés et les autres parties prenantes seront invitées à remplir un questionnaire qui permettra de calculer l’Indice du risque social selon le projet. À partir des données récoltées, on pourra déterminer les conditions qui semblent favoriser l’acceptation d’un projet minier dans une communauté. Au final, l’objectif est de créer un outil utile à tous les acteurs du milieu.

♦♦♦

Cette recherche a été réalisée dans le cadre du programme Projet de recherche orientée en partenariat : Développement durable du secteur minier – Volet – Perception sociale de l’industrie minière et acceptabilité sociale des projets miniers, avec le soutien financier du ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles.