Centre de recherche interuniversitaire sur la mondialisation et le travail

Adresse

École de relations industrielles
Université de Montréal
C.P. 6128, Succ. Centre-Ville
Montréal, Qc H3C 3J7


Mission

Reconnu depuis 2003 à titre de Regroupement stratégique par le Fonds de recherche du Québec – Société et culture, le CRIMT est un centre interdisciplinaire et interuniversitaire dont les activités de recherche se concentrent sur les défis théoriques et pratiques du renouveau institutionnel et organisationnel en matière de travail et d’emploi à l’ère de la mondialisation.

Le programme scientifique du CRIMT vise à mieux comprendre les changements qui traversent le monde du travail, puis à identifier les arrangements institutionnels, les compétences et les mécanismes nécessaires à l’atteinte d’un meilleur équilibre entre l’efficience organisationnelle et le bien-être des salariés.

De par l’importance et l’étendue de ses thèmes de recherche, la qualité de son encadrement, le calibre de ses publications, l’ampleur des activités scientifiques, ses programmes de soutien financier aux étudiants, son école doctorale, sa médiathèque et le déploiement de ses équipements de visioconférence, le CRIMT constitue un milieu de premier plan pour la recherche et la formation en relations industrielles, en gestion des ressources humaines, en droit du travail, en sociologie, en économie et en gestion.

Axe de recherche Responsable(s) Thèmes de recherche
Les entreprises multinationales et les chaînes de valeur mondiales Jacques Bélanger

Marc-Antonin Hennebert

  • Firmes multinationales et pratiques en matière d’emploi
  • La restructuration des entreprises et des chaînes de valeur mondiales
  • La régulation sociale des entreprises multinationales et des chaînes de valeur mondiales
  • Disparition des centres décisionnels au Canada?
  • Les acteurs mondialisés : gestionnaires de fonds et d’entreprises multinationales
Les nouvelles frontières de la citoyenneté au travail Stéphanie Bernstein

Jean Charest

  • Le travail vulnérable
  • Le travail migrant et immigrant : un cas de citoyenneté conditionnelle?
  • Trajectoires professionnelles et risques sociaux tout au long de la vie
  • La citoyenneté globale : pour l’intégration d’une perspective de genre
  • Pour aller au-delà de la définition traditionnelle de la relation d’emploi
  • Les acteurs mondialisés : inspecteurs du travail et administrateurs publics
La restructuration de l’État et de ses modes de régulation Christian Brunelle
  • Restructuration de l’État et des modes de prestation des services publics
  • La constitutionnalisation du droit du travail
  • La justice dans les milieux de travail
  • L’interface entre droit du travail national et international
  • Repenser le droit du travail et la régulation étatique
  • Les acteurs mondialisés : juges et commissaires
Repenser la représentation collective Grogor Murray

David Peetz

  • Le renouveau syndical dans une perspective comparée
  • Entre diversité et solidarité : les syndicats et les identités
  • Nouveaux acteurs, alliances et formes organisationnelles
  • Leadership et aptitudes : pour un renforcement du pouvoir syndical
  • Les acteurs mondialisés : officiers de fédérations syndicales nationales
Les dynamiques de l’avantage institutionnel comparé Peter Fairbrother

Ann Frost

  • L’innovation : contestée ou collaborative? Nouvelles dynamiques sociales et configurations organisationnelles au travail
  • Effets institutionnels nationaux : impacts sur les organisations et leurs employés
  • Territoire ou secteur? Les acteurs et les institutions des systèmes de gouvernance en émergence au niveau infranational
  • La gouvernance multiniveaux : le rôle des acteurs, des institutions et des normes
  • Les acteurs mondialisés : fonction publique nationale et internationale