Chercheur-e d’un jour

Le programme Chercheur-e d’un jour offre des journées de découverte dans lesquelles des jeunes de secondaire 4 ou 5 vont à la rencontre de chercheurs et de chercheuses dans leur milieu de travail et expérimentent la profession concrètement. Ils manipulent les appareils de recherche, se questionnent face à des avancées scientifiques développées à même le Centre de recherche en infectiologie (le condom féminin invisible et le Revogene, par exemple), et réfléchissent à leur impact sociétal.

 

Le programme Chercheur-e d’un jour a été mis en place en 1998 par les docteurs Michel G. Bergeron et Yves Bergeron au Centre de recherche en infectiologie du CHU de Québec-Université Laval et Marie-Dominique Rouleau, professeure de science au Cégep de Lévis-Lauzon. À ce jour, près de 70 institutions d’enseignement de la région de Québec et de Chaudière-Appalaches, et jusqu’à aussi loin que La Malbaie, Rivière-du-Loup et Saguenay, ont envoyé près de 5000 jeunes, ainsi que 600 intervenantes et intervenants du milieu scolaire à prendre part à ces journées en laboratoire.

Les retombées sont multiples. Les jeunes explorent les carrières en science et technologie, le personnel enseignant, les conseillers et conseillères d’orientation s’informent sur les débouchés dans les domaines scientifiques et le personnel du centre de recherche partage sa passion pour la science.

Le scientifique en chef du Québec, Rémi Quirion est fier de soutenir cette initiative et a célébré, avec l’équipe dévouée du programme, 20 ans d’accompagnement pour démystifier la profession de chercheur. (Lire le communiqué)


Dans les médias

L’Appel, 11 décembre 2019 – Le programme « Chercheur-e d’un jour » démystifie la science depuis 20 ans

Le Soleil, 20 novembre 2019 – Le programme « Chercheur-e d’un jour » célèbre ses 20 ans.

Dans cette section