Assemblée nationale du Québec

Pour prendre des décisions éclairées, les décideurs politiques ont besoin de prendre connaissance de faits et de données probantes, que les chercheurs québécois peuvent leur fournir. Dans cette optique, le scientifique en chef organise une série de rencontres scientifiques avec les députés, les chefs de cabinets et les sous-ministres à l’Assemblée nationale du Québec, pour leur présenter l’étendue de l’expertise dont ils peuvent bénéficier par la recherche.

RENCONTRE AVEC LE SCIENTIFIQUE EN CHEF – 16 mars 2017

Le Québec face aux changements climatiques

Le Québec scientifique représente aujourd’hui un chef de file international en matière de recherche sur le développement durable et les changements climatiques. Pour mieux comprendre l’impact des changements climatiques, les stratégies d’adaptation possibles, ainsi que les enjeux en lien avec la législation québécoise, trois chercheurs ont présenté les résultats des plus récentes recherches.

Livret de l’événement

Présentations

Agir sur les changements climatiques; les solutions d’universitaires canadiens et canadiennes
– André Potvin
, professeur à l’École d’architecture de l’Université Laval et directeur de l’Institut Hydro-Québec en environnement, développement et société

Agir sur les changements climatiques
– Anne-Hélène Prieur-Richard
, directrice du pôle montréalais de Future Earth et professeure associée à l’Université Concordia

Quel droit pour l’adaptation aux changements climatiques?
– Paule Halley
, professeure à la Faculté de droit de l’Université Laval et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en droit de l’environnement

Vidéos


RENCONTRE AVEC LE SCIENTIFIQUE EN CHEF – 27 octobre 2016

Le Big data : potentiel et défis des mégadonnées

2016-10-27_assnatLe 6 septembre dernier, l’Institut de valorisation des données (IVADO), qui intègre des chercheurs de l’Université de Montréal, de Polytechnique Montréal et d’HEC Montréal, recevait une subvention record de plus de 93 millions de dollars du Fonds d’excellence en recherche Apogée Canada. Cette subvention confirme l’expertise des chercheurs québécois dans ce domaine et encouragera sans aucun doute les découvertes et les innovations, qui serviront non seulement aux entreprises mais aussi à nos ministères et organismes.

Le Québec est ainsi bien placé sur la scène internationale pour tirer profit de tout le potentiel que représente l’univers des mégadonnées.

Sur le montage photo : Jean-François Plante, Louis-Martin Rousseau et Jean-François Éthier.

Livret de l’événement

Présentations

Les mégadonnées au coeur de la prise de décision
– Jean-François Plante
, professeur au Département de sciences de la décision, HEC Montréal

La science des données, vers la prochaine révolution industrielle
– Louis-Martin Rousseau
, professeur au Département de mathématiques et de génie industriel, Polytechnique Montréal, et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en analytique et logistique des soins de santé

À la recherche du patient au coeur des données massives
– Jean-François Éthier
, professeur à la Faculté de médecine et des sciences de la santé, Université de Sherbrooke


RENCONTRE AVEC LE SCIENTIFIQUE EN CHEF – 16 mars 2016

CRISPR à l'Assemblée nationaleÉditer le génome : une révolution qui donne le vertige

La technologie CRISPR-Cas9 est en voie de révolutionner l’édition génétique et pourrait bien amener les gouvernements à réviser leurs réglementations en la matière.

Sur la photo : Jacques P. Tremblay, Sylvain Moineau, Rémi Quirion et Vardit Ravitsky.

Livret de l’événement

Présentations

CRISPR-Cas9 : la découverte
– Sylvain Moineau
, professeur au Département de biochimie, de microbiologie et de bio-informatique de l’Université Laval

Potentiel de CRISPR-Cas9 pour traiter les maladies héréditaires (présentation PPT)
– Jacques P. Tremblay
, professeur au Département de médecine moléculaire de l’Université Laval

Questions éthiques et règlementaires
– Vardit Ravitsky
, professeure au Département de médecine sociale et préventive de l’École de santé publique de l’Université de Montréal

Informations complémentaires

L’édition génétique : « oui, mais pas pour n’importe quelle raison », pensent les Américains

Résumé de l’article The public and the Gene-Editing Revolution, publié dans The New England Journal of Medicine (vol. 374, num. 15) en avril 2016.

Vidéos


RENCONTRE AVEC LE SCIENTIFIQUE EN CHEF – 3 novembre 2015

SeC_Conferencieres

La radicalisation, l’aquaculture et les troubles cognitifs

Le 3 novembre 2015, le scientifique en chef du Québec, Rémi Quirion, a convié l’ensemble de la députation du Québec, les chefs de cabinets et les sous-ministres à participer à un 5 à 7 scientifique à l’Assemblée nationale du Québec.

Sur la photo : Rémi Quirion, Cécile Rousseau, Sylvie Belleville et Céline Audet.

Livret de l’événement

Présentations

Comprendre et prévenir la radicalisation
– Cécile Rousseau
, professeure titulaire au Département de Psychiatrie de l’Université McGill et Directrice scientifique de SHERPA, Institut universitaire en regard aux communautés culturelles, CIUSSS Centre-ouest de l’Île-de-Montréal

Depuis sept ans, on assiste à une escalade des actes violents de radicalisation au Canada, culminant par deux attentats en 2014 et une série de départs de jeunes pour la Syrie en 2015. Les premières recherches démontrent qu’on ne peut pas associer de profil type aux personnes à risque de se radicaliser et qu’il est donc impossible de dépister sans risquer de profiler et d’aggraver les tensions. Toutefois, il est établi que des facteurs sociaux et en particulier un sentiment d’exclusion sociale, de discrimination, amplifié sous l’effet de la mondialisation et d’Internet, ouvre les portes de la radicalisation. La prévention pourrait viser ces facteurs sociaux, mais on connaît encore trop peu le phénomène de radicalisation au Québec. Les recherches en cours au centre de recherche du CSSS de la Montagne (SHERPA), contribueront à déterminer les meilleures pratiques d’intervention et de prévention pour lutter contre ce phénomène.

Développer l’aquaculture et les pêches pour les économies régionales
– Céline Audet
, professeure en écophysiologie et aquaculture à l’UQAR et Directrice scientifique de Ressources aquatiques Québec

Au Québec, le développement des pêcheries et de l’aquaculture est soumis, en raison principalement de nos conditions climatiques rigoureuses, à des problématiques particulières. Les recherches du réseau Ressources aquatiques Québec, par les connaissances spécifiques qu’elles produisent, contribuent à assurer le développement durable de cette industrie. Par exemple, elles permettent de mieux comprendre les facteurs affectant la distribution du flétan du Groenland dans l’estuaire et le golfe du Saint-Laurent, de concevoir des produits dérivés afin d’accroître les revenus issus de l’exploitation de ressources marines comme celles réalisées à partir du byssus de la moule bleue ou encore de développer des processus durables de gestion des pêches récréatives comme celles poursuivies sur l’optimisation des ensemencements de truite grise.

Vieillir en santé : le défi des troubles cognitifs
– Sylvie Belleville
, professeure titulaire au Département de psychologie de l’Université de Montréal et Directrice scientifique du Centre de recherche de l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal

Près de 15 % des Canadiens de plus de 65 ans seront atteints par la maladie d’Alzheimer ou par une maladie mentale apparentée. Les dernières recherches démontrant que la maladie s’installe 15 à 20 ans avant l’apparition des premiers symptômes, le CIMA-Q (Consortium pour l’identification précoce de la maladie d’Alzheimer – Québec) s’attèle notamment à concevoir des outils de dépistage de la maladie à des stades plus précoces. On sait aussi que l’apparition de la maladie est associée à une série de facteurs sur lesquels les personnes à risque peuvent agir, comme l’inactivité cognitive, le manque d’activité physique, la dépression, le tabagisme, etc. Une des pistes explorée par les chercheurs est de développer des stratégies permettant d’augmenter la plasticité cérébrale des personnes âgées, c’est-à-dire la capacité du cerveau de se réorganiser, en particulier dans les stades précoces de la maladie d’Alzheimer.


RENCONTRE AVEC LE SCIENTIFIQUE EN CHEF – 30 avril 2015

L’entrepreneuriat, la génomique et les changements climatiques

Le 30 avril 2015, le scientifique en chef du Québec, Rémi Quirion, et le ministre de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, François Blais, ont convié l’ensemble de la députation du Québec, les chefs de cabinets et les sous-ministres à participer à un petit-déjeuner scientifique à l’Assemblée nationale du Québec.

Livret de l’événement

Présentations

Stimuler l’entrepreneuriat au Québec
– Franck Barès
, directeur du Département d’entrepreneuriat et innovation, HEC Montréal

Mieux se soigner à partir de notre génome
– Jacques Simard
, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en oncogénétique, directeur adjoint à la recherche fondamentale du Centre de recherche du CHU de Québec

Impacts des changements climatiques sur l’Arctique
– Louis Fortier
, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en écosystèmes marins arctiques et changements climatiques, directeur scientifique du réseau ArticNet

Allocution de M. François Blais, ministre de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche