Sentinelle Nord

Le Fonds d’excellence en recherche Apogée Canada finance l’initiative Sentinelle Nord, un projet fédérateur pour générer le savoir nécessaire en vue de la transformation des milieux nordiques dans un contexte d’accélération des changements climatiques et pour positionner les experts et expertes du Québec à l’échelle mondiale.

Les Fonds de recherche du Québec soutiennent également cette initiative ambitieuse et souhaitent ainsi contribuer à cet élan que prend la recherche nordique québécoise à la croisée des sciences sociales, de la santé, des sciences naturelles, de l’ingénierie, des technologies optiques et ce, dans un contexte où le Nord et l’Arctique sont particulièrement affectés par les changements globaux induits par les changements climatiques et les activités humaines. Les projets mis de l’avant par Sentinelle Nord recourent aux meilleures technologies et stratégies d’intervention, pour mieux comprendre l’humain, son environnement et les conséquences des changements climatiques sur les populations et leur santé. L’approche développée est résolument holistique, basée sur la collaboration et sur un souci constant de transfert des connaissances.


Sentinelle Nord

Sentinelle Nord est déployé avec l’objectif de mobiliser des communautés de recherche diversifiées et d’abaisser les barrières entre les disciplines. L’initiative regroupe plus de 150 chercheuses et chercheurs, 100 professionnels et professionnelles de recherche, plus de 300 étudiantes et étudiants et plus de 400 partenaires, collaborateurs et collaboratrices, générant plus de 800 publications et communications scientifiques. Découvrez les trois thématiques de Sentinelle Nord et la liste des projets financés depuis 2017. Ses initiatives intersectorielles visent la santé et le développement durable de l’environnement nordique québécois. La formation de la relève scientifique apte à résoudre les problématiques complexes du Nord en mutation est également au cœur de la stratégie de Sentinelle Nord par l’entremise de bourses de formation, de bourses de mobilité, d’école doctorale internationale et d’ateliers de développement de compétences transversales.


Collaborations à l’international

Dans un contexte de collaboration internationale et transdisciplinaire, Sentinelle Nord s’est allié à l’UiT, the Arctic University of Norway, et à l’Université Côte d’Azur dans 11 nouveaux projets de recherche :

UiT

  • Évaluation des risques émergents pour la santé des populations humaines circumpolaires dans l’Arctique
  • Caractérisation de la variabilité du champ lumineux sous les glaces océaniques de l’Arctique à l’aide de véhicules autonomes sous-marins et aériens
  • Effet de la lumière et de la température sur l’activité du Calanus dans l’Arctique (CalAct)
  • Bâtiments à consommation énergétique nette zéro dans le Grand Nord: étude comparative Canada-Norvège avec des solutions de préfabrication pour des bâtiments à haut rendement énergétique
  • Rôle des horloges circadiennes dans la synchronisation saisonnière dans l’Arctique
  • Indice de coloration rouge du Calanus, de l’intelligence artificielle à l’analyse d’images (CARDINAL): créer un lien entre l’imagerie satellitaire et l’imagerie à l’échelle individuelle pour la gestion écosystémique d’une espèce importante dans les mers subarctiques

UCA

  • Développement de dispositifs photoniques pour la génération d’impulsions lasers moyen infrarouge adaptées à la spectroscopie gazeuse à distance
  • Compréhension des mutations changeantes du développement du microbiome
  • Application de l’intelligence artificielle à l’identification automatique de traits fonctionnels du zooplancton à partir d’images à haute résolution
  • Mélatonine produite par les pinéalocytes : hormone chronobiotique modulant les effets de la photopériode sur l’homéostasie énergétique et les dysfonctionnements métaboliques
  • Caractérisation d’huiles essentielles et de nouveaux produits naturels issus de la nordicité

L’initiative compte aussi sur des unités mixtes internationales de recherche (UMI) :

  • L’UMI Takuvik regroupe le Centre national de la recherche scientifique en France avec la Chaire d’excellence en recherche du Canada sur la télédétection de la nouvelle frontière arctique de l’Université Laval
  • L’UMI de recherche en neuro-développement et psychiatrie de l’enfant regroupe l’Université de Lausanne en Suisse avec la Chaire d’excellence en recherche du Canada sur la neurophotonique de l’Université Laval
  • L’UMI Québec-Brazil Photonics Research regroupe l’Universidade Estadual Paulista au Brésil et la Chaire d’excellence en recherche du Canada sur l’innovation en photonique dans le domaine de l’information et des communications de l’Université Laval
  • L’UMI de recherche chimique et biomoléculaire du microbiome et ses impacts sur la santé métabolique et la nutrition regroupe le Conseil national de la recherche de l’Italie et la Chaire d’excellence en recherche du Canada sur l’axe microbiome-endocannabinoïdome dans la santé métabolique de l’Université Laval

Dans les médias

Capsules produites par l’UMIT Takuvik : le projet Green Edge et les chroniques MERTZ.

Améliorer la santé des populations autochtones nordiques et côtières, Le Droit, 20 février 2020 (aussi paru dans Le Nouvelliste, 20 février 2020).

Stratégie de recherche pour mieux comprendre le Nord, Le Devoir, 7 novembre 2015.

Dans cette section