Le maritime

En 2014, le Gouvernement du Québec a pris un très fort engagement pour développer une stratégie maritime et mettre en valeur le fleuve Saint-Laurent, son estuaire, son golfe ainsi que toutes les zones côtières du Québec dans une perspective de relance économique et de création d’emplois.

Si la Stratégie maritime exprime clairement l’ambition de développer le secteur maritime pour en faire un moteur du développement économique et social, elle présente également une vision pour le Québec maritime dans laquelle la recherche et l’innovation devront jouer un rôle central. À cet égard, les Fonds de recherche du Québec s’avèrent des acteurs de premier plan, en permettant à la communauté de recherche de se fédérer autour d’un enjeu stratégique majeur, et ce, dans une optique intersectorielle et internationale.

C’est donc dans cette perspective que les Fonds de recherche du Québec et l’UQAR ont tenu, le 7 novembre 2014, une journée de concertation et de réflexion portant sur la contribution du monde de la recherche à la première Stratégie maritime du Québec et sur la formalisation de liens franco-québécois en recherche dans le secteur maritime. Les parties prenantes ont fait connaître dans un bilan leurs recommandations en matière de collaboration.

 

Le Réseau Québec maritime (RQM)

Le Réseau Québec maritime (RQM) a vu le jour le 26 mai 2016, grâce à un investissement de 3,3 M$ répartis sur trois ans du ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation. Le tiers de cette somme servira à la création de l’Institut France-Québec, qui constituera le premier partenaire du Réseau sur la scène internationale.

Ce regroupement panquébécois permet de fédérer et d’animer les forces vives en recherche et en innovation dans différents domaines liés au secteur maritime. Tout en s’appuyant sur les structures existantes, le RQM agit comme :

  • un lieu privilégié au Québec pour le codéveloppement de connaissances et d’initiatives de recherche d’envergure;
  • un puissant outil de veille, de formation, de partage intersectoriel d’expertises scientifiques et techniques de pointe, et de réponses à des enjeux de développement maritime durable;
  • un regroupement des expertises québécoises en faveur du développement optimal et durable de ses ressources et de ses environnements maritimes contribuant alors à l’essor de la société québécoise.

La mise en œuvre du RQM est réalisée en collaboration avec les Fonds de recherche du Québec. Le Fonds de recherche du Québec – Nature et technologies est mandaté pour gérer cette initiative interfonds.

 

L’Institut France-Québec pour la coopération scientifique en appui au secteur maritime (IFQM)

Considéré comme un modèle novateur en matière de coopération internationale en recherche, l’IFQM a été créé en octobre 2016. Il permettra de positionner conjointement la France et le Québec comme chefs de file mondiaux en ce qui a trait aux enjeux de développement maritime durable.

Ce vaste réseau réunissant des acteurs clés de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’industrie est le fruit d’un travail concerté entre la France et d’une approche résolument intersectorielle. Les premières thématiques de recherches qui y seront abordées seront : La santé des écosystèmes et des populations, la pêche et l’aquaculture, les risques et l’économie maritime, la surveillance et la sécurité maritime, le transport maritime durable et intelligent ainsi que les énergies et les technologies marines.

Les membres fondateurs de l’IFQM sont, du côté québécois, les FRQ et l’Université du Québec à Rimouski, et du côté français, le réseau français des Universités Marines (actuellement coordonné par l’Université de Bretagne Occidentale), le Centre national de la recherche scientifique, l’Ifremer, les pôles de compétitivité Mer (Bretagne-Atlantique et Méditerranée) et le Cluster Maritime Français.

 

Colloque du Réseau Québec maritime

Comment faire du Québec un phare international en recherche maritime?

 

Revue de presse

Mesurer la vie sous la glace du St-LaurentLe Monde, Alexis Riopel, 6 mars 2019

Sur les traces de l’«Amundsen», le bateau laboratoire du Saint-LaurentLe Devoir, Catherine Legault et Alexis Riopel, 20 février 2019

La bactérie mangeuse de pétroleLe Devoir, Alexis Riopel, 19 février 2019

La glace à vol d’oiseauLe Devoir, Alexis Riopel, 18 février 2019

À bord de l’«Amundsen», laboratoire flottant sur le Saint-LaurentLe Devoir, Alexis Riopel, 16 février 2019

Dans cette section