1.12

Investissements

Secteurs d’exécution de la DIRD : diffèrent selon le grand secteur de recherche

Quel type de disciplines scientifiques pratiquent les divers secteurs institutionnels au Québec ? Les données des enquêtes sur la R-D sont assez peu détaillées à ce propos, mais elles offrent néanmoins une ventilation selon les deux grands secteurs de recherche que sont les sciences naturelles et le génie (SNG), auxquelles sont assimilées les sciences de la santé, et les sciences sociales et humaines (SSH). Notons d’abord que les SNG représentent, et de loin, la vaste majorité des dépenses de R-D au Québec. En 2013 par exemple, elles comptent pour 90 % de la DIRD québécoise totale, pour 71 % des dépenses provinciales et 100 % des dépenses des entreprises en R-D.

La Figure 1‑12 présente la part des dépenses de R-D assumée par chacun des secteurs institutionnels dans chacun des deux grands secteurs de recherche. Elle montre ainsi que les dépenses de R-D en SNG sont réalisées à 61 % par les entreprises, à 34 % par les établissements d’enseignement supérieur, à 4 % par le gouvernement fédéral et à 1 % par le gouvernement provincial. Du côté des SSH, les entreprises sont complètement absentes et ce sont les universités qui réalisent 93 % des travaux, tandis que le gouvernement fédéral (5 %) et le gouvernement provincial (3 %) se partagent le reste.

Figure 1-12 | Répartition de la DIRD selon le secteur d’exécution et grand secteur de recherche au Québec (SNG et SSH), 2013

Source : Statistique Canada, CANSIM tableau 358-0001, (téléchargé le 14 juin 2017).