1.9

Investissements

R-D québécoise en entreprise : en recul

Une autre façon de comparer à l’international l’effort relatif des secteurs institutionnels d’exécution des différents territoires canadiens et pays consiste à rapporter les dépenses de chacun sur leur PIB respectif.

Le ratio DIRDE / PIB montre ainsi que l’effort relatif des entreprises du Québec en R-D a diminué entre 2000 et 2013, si bien qu’il se retrouve en 2013 (1,28) sous la moyenne de l’OCDE (1,61), alors qu’il la devançait en 2000, à 1,58 contre 1,48. Le Québec qui occupait le 10e rang en 2000 parmi les territoires canadiens et pays représentés à la Figure 1‑9, occupe en 2013 le 17e rang. Certains autres territoires ont vu décroître l’effort relatif de leur secteur des entreprises. Par exemple, la Suède, la Finlande, le Royaume-Uni, l’Ontario, l’Islande et la Norvège ont enregistré de semblables déclins. Il reste cependant que la plupart des pays ont plutôt vu leur ratio DIRDE / PIB s’accroître au cours de la période et que plusieurs devançaient déjà en 2000 le Québec à ce chapitre.

Figure 1-9 | DIRDE / PIB (secteur des entreprises), 2000 et 2013*

Sources : Statistique Canada, CANSIM 358-0001 et 384-0002, (téléchargés le 14 juin 2017); OCDE: Principaux indicateurs de la science et de la technologie. Dernière mise à jour: PIST 2016/2, 7 février.
* L’année de référence est 2001 plutôt que 2000 pour l’Afrique du Sud, le Danemark, la Norvège, la Nouvelle Zélande et la Suède ; 2002 pour l’Autriche; 2012 plutôt que 2013 pour la Suisse. Aucune mesure n’est disponible pour le Chili en début de période.