1.2

Investissements

Dépense intérieure brute de R-D / PIB : le Québec est toujours bon premier au Canada, mais…

Le ratio DIRD / PIB permet de comparer l’effort relatif du Québec en R-D à celui d’autres territoires canadiens et d’autres pays (Figure 1‑2). On constate ainsi qu’avec 2,30 % de son PIB consacré à la R-D en 2013, le Québec se situe juste en-dessous de la moyenne des pays de l’OCDE et occupe ainsi la 13e position parmi les pays représentés à la Figure 1‑2. Il apparaît aussi au premier rang des grandes régions canadiennes, devançant l’Ontario (2,03 %), la Colombie-Britannique (1,34 %), les Maritimes (1,08 %) et les Prairies (1,04 %).

L’effort relatif du Québec en R-D a sensiblement diminué au cours des dernières années. Entre 2000 et 2013, son ratio DIRD / PIB est ainsi passé de 2,48 % à 2,30 % en même temps qu’il glissait du 6e au 14e rang parmi les pays de l’OCDE. Par contraste, la plupart des territoires canadiens (sauf l’Ontario) et des pays représentés à la Figure 1‑2 connaissent au même moment un accroissement significatif de leur effort relatif en R-D, comme la Corée du Sud, qui est passée de 2,18 % à 4,15 %, Israël (de 3,93 % à 4,15 %), le Japon, (de 3,00 % à 3,48 %), le Danemark (2,32 à 2,97) ou l’Allemagne (de 2,39 % à 2,82 %).

Comme le Québec, l’Ontario a aussi assisté au recul de son ratio DIRD / PIB qui est passé de 2,30 % à 2,03 % entre 2000 et 2013, tandis que les autres provinces canadiennes ont maintenu ou accru leur effort au cours de la même période. Les écarts entre ces dernières et le Québec se sont donc rétrécis. Malgré tout, le Québec conserve encore en 2013 son premier rang parmi les provinces canadienne en termes de DIRD / PIB.

Figure 1-2 | DIRD / PIB, 2000 et 2013

Sources : Statistique Canada, CANSIM Tableau 358-0001 et Tableau 384-0038; OCDE: Principaux indicateurs de la science et de la technologie. Dernière mise à jour: PIST 2016/2, 7 février 2017.
* L’année de référence est de 2001 plutôt que 2000 pour : Suède, Danemark, Norvège et Nouvelle-Zélande.